miércoles, 16 de febrero de 2011

Madrid et Barcelone suffoquent

Tous les compteurs dans le rouge. Ça fait maintenant plus d'une semaine que les deux grandes villes sont plongées dans une brume épaisse. Chaque année, la pollution atmosphérique tue prématurément 16000 personnes en Espagne.

Les Madrilènes l'appellent "le bonnet" la boina. Ils ne le supportent plus. La pollution de l'air est due, en majorité, au trafic routier. Depuis trois ans, la Péninsule connaît des températures anormalement élévées ce qui aggrave le problème.

Principaux sujets sensibles: les enfants en bas âge et les personnes qui souffrent de maladies respiratoires, cardiovasculaires ou de diabète.

A Madrid, la mairie recommande aux automobilistes d'utiliser les transports en commun mais la mesure n'a pas trop de succès. A Barcelone, c'est la même situation.

Les seules solutions valables selon plusieurs organisations de défense de l'environnement: des transports publics moins chers (ou gratuits), plus de déplacements en vélo et la création de grands parkings aux portes des agglomérations. Pour le moment, la prise de mesures plus efficaces dépend de la crise économique qui atteint surtout les mairies de Madrid et Barcelone.

Source: lepetitjournal.com (14 février 2011)
Publicar un comentario