jueves, 22 de marzo de 2018

Les fêtes de Pâques et leurs traditions

L’œuf est un symbole fort de fertilité et de renaissance. Il est donc la représentation idéale du Printemps.
Il était offert à l’arrivée de cette saison dans de nombreuses civilisations antiques comme chez les Egyptiens et les Grecs.

En France, cette tradition est liée aux fêtes de Pâques au XIIIe siècle. Les œufs de poule, cuits, sont peints en rouge pour rappeler le sang du Christ. Ils sont ensuite offerts.
Cette tradition est d’autant plus symbolique qu’il est interdit de consommer des œufs pendant le Carême (période de jeun de 40 jours qui précède Pâques).
Au fil des siècles, les décors de ces œufs sont de plus en plus raffinés, comme en témoignent les œufs ornés par Watteau, reçus par la fille de Louis XV.

Le chocolat n’arrive que très tardivement dans cette tradition. À partir du XVIIIe siècle, dans les hautes sphères de la société, certains œufs sont vidés pour être remplis de chocolat liquide.
Ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle que la technique permettant de solidifier le chocolat est mise au point. Elle se démocratise à la fin du Second Empire.
Depuis cette époque, les fêtes de Pâques sont associées aux œufs, poules et autres figures en chocolat.

En France, dans la plupart des régions, la tradition est celle des cloches.
Parties à Rome depuis le Jeudi Saint (jour où elles ont cessé de sonner), elles sont supposées revenir  le jour de Pâques dans nos églises, annonçant la résurrection du Christ et lâchant sur leur passage multitude de chocolats et de confiseries.

Dans les régions proches de l’Allemagne, selon la coutume germanique, c’est un lapin (ou un lièvre) qui distribue les œufs en chocolat. Cet animal est symbole de fertilité et de germination lié au Printemps et à la Renaissance de la nature.

Cette image est utilisée depuis l’époque païenne. Selon la tradition en Saxe, le lièvre était l’animal-totem de la déesse du Printemps Éostre, dont le nom a également donné Easter (Pâques en anglais).

Source: jaimemonpatrimoine.fr

No hay comentarios: