domingo, 11 de noviembre de 2012

La sieste: un cliché espagnol

Dans un récent ouvrage, le docteur Estivill, spécialiste espagnol de la médecine du sommeil, souligne les vertus de cette tradition "made in Spain".

Il explique qu’en 24 heures,  il y a deux moments où le cerveau a besoin de dormir : la nuit, et 6 à 8 heures après le réveil. C’est pour ça qu’il faut faire la sieste à la moitié de sa journée de travail, c’est un besoin biologique. Faire la sieste, cela permet de d’accroître l’activité du cerveau, notamment la concentration, donc d’augmenter l’efficience du travail. 

Selon une étude  réalisée  en 2007au Japon, le temps idéal pour une sieste serait compris entre 20 et 30 minutes. C’est prouvé  scientifiquement, et  c’est  ce qui  explique pourquoi des  salariés  d’une  entreprise de voiture  au Japon  ont du temps pour faire la sieste ! 

A la NASA, cette théorie a été mise en  pratique : après une intense  matinée  de  travail,  les  astronautes  de   l’agence spatiale américaine font une sieste d’exactement 26 minutes, afin de "reprendre des forces". 

Certains  disent  que  la "siesta" ou  "cabezada" ("piquer du nez" en français) a été instaurée en Espagne par San Benito de Nursia, plus connu sous le nom de San Benito de Abad.Il aurait  imposé  la "hora sexta",  qui correspond  à  midi, aux frères de son monastère. 

Mais, de nos jours, la sieste est devenue un cliché en Espagne. Elle 
ne fait plus partie des habitudes et du mode de vie des Espagnols. Seuls 16,2% d’entre eux la feraient quotidiennement. 

Source: lepetitjournal.com ( novembre 2012)
Publicar un comentario