domingo, 16 de septiembre de 2012

Les nouvelles de l'été 2012

INCENDIES

153.159 hectares partis en fumée. Une année noire pour l'Espagne, et certainement le pire été depuis 1994. En Catalogne , fin juillet quatre personnes trouvaient la mort, dont deux touristes français. Accidentels ou intentionnels, ces incendies ont été favorisés par une météo adverse : canicule et vents violents ont régulièrement rendu difficile la tâche des pompiers. 

FOOTBALL 

Cette année c'est le Real de Madrid qui a pris le dessus sur le FC de Barcelone, à l'issu des deux rencontres de la finale de la Supercoupe. Entre 2009 et 2011, c'est le FC Barcelone qui s'est adjugé le trophée. En 2012, la chance des Catalans a changé.

POLITIQUE

François Hollande a visité  Mariano Rajoy pour évoquer les intentions de la BCE. Ensuite, le président français s'est rendu à la Résidence de France pour rencontrer les Français d'Espagne.


 


TOUR DE FRANCE

Un des coureurs du Tour de France, le Français Rémy Di Grégorio (Cofidis), a été arrêté et placé en garde à vue dans une affaire présumée de dopage. 


Depuis sa création en 1997, Cofidis a déjà été secouée par des affaires plus ou moins retentissantes liées au dopage.

 PARIS PLAGES

Paris-Plages a installé pour la onzième fois ses transats, terrains de pétanque, buvettes et pédalos du 20 juillet au 19 août au bord de la Seine. Environ 5.000 tonnes de sable versées sur 3 kilomètres.La mairie a estimé l'an dernier le nombre des visiteurs de Paris-Plages "entre 4,5 et 5 millions".     

  

 

MUSIQUE       

Madonna, la reine de la pop, a offert  en juillet, à l'Olympia à Paris un show endiablé en hommage à la culture française`. Le concert, d'à peine une heure , a déçu de nombreux fans: même pas dix chansons, pas merci, pas au revoirpour des billets à180 euros.

Elle a saisi l'occasion de ce concert exceptionnel dans la salle mythique du music-hall français pour répondre artistiquement à la présidente du Front National Marine Le Pen qui a porté plainte contre elle, après un clip vidéo projeté le 14 juillet au Stade de France, montrant brièvement Mme Le Pen affublée d'une croix gammée sur le front.

Sans repasser le clip vidéo incriminé, la star a vanté la tradition de tolérance et d'accueil de la France envers les artistes.


Sources: linternaute.com, lefigaro.fr, lepetitjournal.com
 
Publicar un comentario