miércoles, 9 de junio de 2010

Ma ce ki

Le franglais est une forme de parler français avec beaucoup de mots en anglais. Voilà une chanson en franglais pour apporter un peu de rythme à cette période si difficile et fatigante pour vous



Parole

Massimo Massimo please
Massimo please
Just a picture
Massimo please juste hear,
I’m hear come on
Mace ki, Massimo, Massimo, Massimooh
Mace ki, Massimo, Massimo, Massimooh
Mace ki, Massimo, Massimo, Massimooh
Mace ki, Massimo, Massimo, Massimooh

Hallo, Pronto, c’est moi,Massimo
Je t’appelle ma chérie de St Trop (= St Tropez)
C’est la fête
Allo, allo, c’est toi, Massimooh,mon play-boy
Je suis sur le yot, la princesse, mmmh, c’est chouette

Les Jet setters sont allés bronzer, sont allés danser,
faire les dingues à St Tropez
Les Jet setters sont partis s’amuser, tout l’été à St Tropez *
Les Jet setters sont allés bronzer, sont allés danser,
faire les dingues à St Tropez
Les Jet setters sont partis s’amuser, tout l’été à St Tropez

Ce soir, on va sortir, très tard
Alors, tu n’oublies pas de mettre tous tes diamants
Allo, allo, et aussi de saphir, Massimooh
Lunette noire, soirées branchées,
tous les Peoples sont là ce soir

Les Jet setters sont allés bronzer, sont allés danser,
faire les dingues à St Tropez
Les Jet setters sont partis s’amuser, tout l’été à St Tropez
Les Jet setters sont allés bronzer, sont allés danser,
faire les dingues à St Tropez
Les Jet setters sont partis s’amuser, tout l’été à St Tropez

Mace ki (c’est moi), Massimo (ma chérie),
Massimo, Massimooh (Massimo)
Mace ki (hallo), Massimo (pronto),
Massimo (c’est moi), Massimooh (Massimo)
Mace ki, Massimo, Massimo, Massimooh
Mace ki, Massimo, Massimo, Massimooh

Les Jet setters sont allés bronzer, sont allés danser,
faire les dingues à St Tropez
Les Jet setters sont partis s’amuser, tout l’été à St Tropez
Les Jet setters sont allés bronzer, sont allés danser,
faire les dingues à St Tropez
Les Jet setters sont partis s’amuser, tout l’été à St Tropez

* St Tropez: ville de vacances sur la Côte Azur

Source des paroles: http://www.paroles.zouker.com/. Merci à Vera Pasca qui m'a fait connaître cette chanson.

Publicar un comentario