lunes, 12 de abril de 2010

La violence scolaire en France au mois de mars

De graves incidents témoignent de la haine qui ronge les établissements scolaires. Une haine devenue banale et ordinaire, à l'heure où la moindre mésentente se règle aux poings et parfois même au couteau.

Un homme encagoulé, armé d'un pistolet à air comprimé ou d'une arme factice, tirait sur l'enseignante, sans toutefois faire de blessés.
Le 12 mars, une mère d'élève, munie de deux couteaux de cuisine, forçait la porte de la salle de classe de son fils en manifestant son intention de tuer l'enseignante qui, selon elle, ''harcelait son fils de 12 ans''.

A la fin du mois dernier, un adolescent de 16 ans faisait exploser deux bouteilles ''contenant de l'acide chlorhydrique de batterie'' dans sa salle de classe. Il cherchait, disait-il, à ''distraire un ami durant un cours''. Ces faits témoignent de la banalisation de l'usage des armes et tout simplement du recours à la violence dans les établissements scolaires.

Source: lepetitjournal.com (8 avril 2010)

No hay comentarios: