domingo, 15 de marzo de 2009

Le phénomène des bandes fait peur au lycée

Mardi dernier, une vingtaine de personnes a fait intrusion dans un lycée français armée de couteaux, de barres de fers et de bâtons. A la recherche d’un élève du lycée, le groupe est immédiatement allé dans une salle d’étude.



D’après les déclarations du rectorat, une rivalité amoureus liée à une très ancienne rivalité de bandes serait à l’origine de l’attaque. Parmi les élèves et le personnel de l’établissement il y a eu 12 blessés légers.

Nicolas Sarkozy a, comme à son habitude, réagi immédiatement : dès mercredi, il a reçu des élèves et enseignants du lycée et a pensé à présenter d’ici fin mars un plan d’action pour lutter contre les "bandes violentes".

La semaine dernière, des événements similaires s’étaient produits dans deux autres lycées. Dans ces deux cas également, des personnes extérieures avaient pénétré, armées, dans les lycées, pour s’en prendre à des élèves ou au personnel.

Cette succession d’événements révèle un malaise profond, qui ne pourra pas être solutionné uniquement par des plans sécuritaires pour les établissements scolaires ou par la lutte contre le trafic de drogue.

Source: adaptation de Lepetitjournal.com 13 mars 2009

1 comentario:

Amanda dijo...

Le monde est fou!!!